Hurghada - Day 2 EG, Hurghada (EG)

Wind REPORT
Reporter New33

Reporter New33

New33 Après quelques journées sans vent suffisant, les conditions pour une session kite sont là. Entre-temps, j’ai profité des spécificités locales pour commencer à passer le niveau Open Waters de Padi. Il est vrai que la mer rouge est superbe et foisonne de vie dès que l’on met la tête sous l’eau. La nature y est très présente tandis qu’au-dessus tout n’est qu’artifice. Le territoire de la baie de Makadi est divisé en autant d’hôtels avec des gardiens pour passer d’une "plage" à l’autre. À partir de 17h, les accès sont fermés et il faut montrer patte blanche à chaque transition. En grattant un peu, on se rend compte que les marges de manœuvres sont très limitées dès que l’on souhaite faire différemment. Par exemple, une personne qui souhaitait se promener le long de la plage sans être cliente d’un des hôtels s’est vu interdire l’accès à l’une des zones de cette longue plage… Tout n’est que transats, calme et GO Ukrainiens… Les repas type buffet sont impressionnants de quantité et tourné vers un public germanique qui représente la grande majorité des vacanciers lorsque nous y étions ; en général, d’après les locaux, c’est plutôt 40% d’Allemands, 40% de Russes et 20% d’un mix d’Européens. Heureusement que la mer est là pour s’échapper en famille (du coup, je vous mets des photos de poissons et de coraux).

Après avoir identifié un meilleur spot et des personnes qui ne réclament pas d’argent pour que je me mette à l’eau sur "leur" plage (ils étaient même plutôt partants pour que je navigue devant leur centre pour attirer le chaland ! ^^), je retourne sur l’eau.
Le vent est soutenu avec 25 nds et un plan d’eau relativement plat. Je partage le spot avec deux planches à voile (en location mais avec des riders qui savent naviguer). Il faut juste faire attention à ne pas envoyer au-dessus des patates de corail – qui sont nombreuses – ni près du centre car la dévente est traitresse. Bon, j’ai oublié le chargeur de l’APN et la batterie est presque déchargée. Les photos ne sont donc pas nombreuses et correspondent à la session suivante. En revanche, toutes les manœuvres passent même si elles ne sont pas radicales. La Furia me surprend par sa douceur tout en ayant un côté sportif et dynamique très agréable. Cela se ressent dans son côté ascensionnel, les relances et les loops d’aile. La 9m est vraiment top ! Les kiteloops sont beaucoup fluides qu’avec l’Obsession, je devrais donc être moins hésitant à en tenter de plus engagés (je pense encore à ceux de Master Nicoflight, ma source d’inspiration ! ;-) ).
Un des animateurs du centre craque et me rejoint sur l’eau mais sa Rebel en 12m est trop puissante et il est surtoilé en permanence. Je lui avais proposé de tester mon matos avant d’aller sur l’eau, ce moment était venu. Il a eu tellement peur d’abimer mes affaires qu’il n’osera rien faire d’autre que de tirer des bords. ^^ Au final, le vent faiblit en fin de journée et il est temps de plier les gaules. En effet, le vent tombe avec le soleil et celui-ci se couche tôt (vers 16h30) mais avec les séances de plongée matinales, mes journées sont suffisamment "marines" pour que j’y trouve mon compte.
En parallèle, en discutant avec les jeunes travailleurs Égyptiens, je découvre à quel point ils profitent peu de cette industrie touristique. Ne prenez pas mon discours pour candide et/ou niaiseux, je vis au quotidien entouré de réfugiés Syriens dont les conditions de vie sont médiocres et inacceptables mais j’ai été surpris que le partage de la manne financière touristique soit aussi inégal pour ces employés. Ils sont payés à la commission (avec des variations fortes de rentrées d’argent) et leurs salaires locaux sont loin de leurs collègues étrangers qui font le même travail (certains m’ont dit toucher $100 contre $1600 à charge de travail équivalente mais je n’ai que leurs versions).
Bref, on peut faire fi de cela et passer de bonnes vacances mais il est toujours intéressant de gratter un peu le vernis qui nous est présenté. Il n’en reste que le site est superbe pour qui aime pratiquer la plongée et passer du temps sur l’eau, pour le reste, il faut composer avec ses valeurs !
J’en ai même oublié que c’était la première nav’ de l’année !

Egypte, Hurghada (EG)

39 à 49 km/h

0.00 à 0.10 m

20 à 25°C

Beau soleil, ciel bleu dégagé

Report session

New33New33
3 453

avis & commentaires

Wave & Wind reports EG, Hurghada (EG)